Au départ, l'élevage était constitué de brebis Romanes. Leur prolificité requiert une alimentation particulièrement importante. Or, notre terroir aride méditerranéen n'est pas adapté à cette race. La découverte de la race Rouge du Roussillon a transformé l'élevage. En effet, ces brebis sont rustiques et typiques de notre région. C'est une excellente race de brebis débroussailleuses qui a failli disparaître. Le croisement avec des béliers issus de races à viande permet d'obtenir des agneaux de taille moyenne et peu gras.

La lutte a lieu en Novembre, la mise bas en début de printemps ce qui permet le pâturage des mères et de leurs petits sur les prairies printanières bien vertes. 

Les agneaux sont séparés de leurs mères au quatrième mois, certains étant alors vendus alors qu'ils sont toujours alimentés par le lait de leur mère. L'alimentation des agneaux se fait essentiellement avec des produits de l'exploitation.